accueil

Gerard Unger est designer graphique et professeur de création de caractères à l'Université de Reading

Intervention
« Influences de Rome et de l’époque romane »
Le recyclage de caractères typographiques du passé n’a cessé d’être un questionnement premier chez les créateurs de caractères, et ce depuis 1840, quand les lettres de Caslon connurent une seconde vie. La typographie d’aujourd’hui est imprégnée de mémoire. Certains modèles historiques ont été quasiment recopiés, de nombreux autres ont été interprétés plus librement, et quelques-uns sont restés dans l’oubli. Pour l’une de mes créations, il m’est apparu inévitable de revenir aux caractères si souvent revisités de la Rome impériale, la capitalis quadrata, mais pour un projet plus récent j’ai réinterprété un modèle plutôt inconnu datant du Moyen Âge. Comment un créateur de caractères peut-il adapter le passé aux pratiques typographiques du moment?

Biographie
Gerard Unger est né à Arnhem, aux Pays-Bas, en 1942. Il étudie le design graphique, la typographie et la création de caractères de 1963 à 1967 à la Gerrit Rietveld Academie à Amsterdam. Il enseigne aujourd’hui, en qualité de professeur associé, à l’Université de Reading, au Royaume-Uni, au sein du Département de typographie et de communication graphique, et a enseigné à la Gerrit Rietveld Academie jusqu’en janvier 2007.
De 2006 à 2012, il a été professeur de design typographique à l’Université de Leyde, aux Pays-Bas. Designer indépendant dès 1972, Gerard Unger a notamment conçu des timbres, des pièces de monnaie, des revues, des journaux et des identités visuelles, ainsi que de nombreux caractères typographiques, dont ceux des panneaux routiers néerlandais (1996) et la famille de caractères Capitolium (1998) pour la ville de Rome et le jubilé de l’église catholique (2000).
Gerard Unger reçoit le H.N. Werkman Prize en 1984, le prix Gravisie en 1988, le prix Maurits Enschedé en 1991 et le Sota Award en 2009. En 2013, il obtient un doctorat à l’Université de Leyde avec une thèse sur l’Alverata, un caractère typographique contemporain qui trouve ses racines dans la période romane (±1000–1200). Il écrit pour la presse spécialisée et pour Typography Papers. L’un de ses livres, Terwijl je leest, est traduit en anglais (While You’re Reading), en italien, en allemand, en espagnol et en coréen. Il donne de nombreuses conférences sur la création de caractères et d’autres sujets connexes.