Aller au contenu principal
accueiltous les événements

Lettres modernes 2 : voir, regarder, lire

Colloque

27/03/14 - 28/03/14
Divers
école supérieure d'arts & médias de Caen/Cherbourg - site Caen
17 cours Caffarelli
14000 Caen
02 14 37 25 00
Design graphique : Nathan Latour-Novo, ésam Caen / Cherbourg, 2014.

En invitant des typographes, des chercheurs et des artistes, le symposium international Lettres Modernes #2 propose deux journées de réflexion sur la façon dont la coexistence entre médias traditionnels et médias numériques fait évoluer la typographie et sa perception. Organisé par l’ésam Caen/Cherbourg dans le cadre de ses activités de recherche, ce symposium est coordonné par Jean-Baptiste Levée. Il est réalisé en partenariat avec le festival des Arts Graphiques de l’Université de Caen Basse-Normandie (ARG3).
_

Programme
Jeudi 27 mars 2014
09h00 – Accueil
09h30 – Intro­duc­tion, Jean-​​Baptiste Levée (FR), créateur de carac­tères et ensei­gnant
10h00 – « Visible et lisible dans l’image en mouve­ment », Karine Bouchy (FR), chercheure et calli­graphe
11h15 – « La lisibi­lité, une construc­tion histo­rique », Marc Smith (FR), paléo­graphe
14h00 – « Écran/​Papier, quelles diffé­rences pour le lecteur ? », Thierry Baccino (FR), profes­seur de psycho­logie cogni­tive
15h00 – « La “lettrure”. Le lire et l’écrire des médias infor­ma­tisés », Emmanuël Souchier (FR), profes­seur en sciences de l’information et de la commu­ni­ca­tion
16h15 – « My text typefaces, une affaire de cœur », Fred Smeijers (NL), typographe.

Vendredi 28 mars 2014
09h00 – Accueil
09h15 – « À bas “screen typography”, viva “typography onscreen” », Indra Kupfer­schmid (DE), typographe et ensei­gnante
10h15 – « Le texte et la mode », Angelo Cirimele (FR), éditeur
11h30 – « Merci à celui qui le lira », Åbäke/​Maki Suzuki (GB), éditeur, designer graphique et artiste
14h00 – « Making something out of something », Chris­tian Schwartz (USA), créateur de carac­tères
15h00 – « Relevés d’écrits », Philippe Artières (FR), histo­rien
16h00 – Conclusion.

Avec la parti­ci­pa­tion d’Yves Peters (BE), critique de la typogra­phie, journa­liste et typographe.
Les confé­rences en anglais sont traduites.