Aller au contenu principal
accueiltous les événements

Internationales graphiques

Collections d'affiches politiques 1970-1990

17/02/16 - 29/05/16
Exposition
Musée d’histoire contemporaine BDIC - Hôtel national des Invalides
129 rue de Grenelle
75007 Paris Paris
Affiche de l'exposition, Dugudus, 2015

Avec près de 170 pièces réunies pour la première fois, l’exposition dresse un panorama de la production foisonnante d’affiches politiques et culturelles au cours de deux décennies qui constituent une période faste pour l’affiche en tant que moyen d’expression des engagements politiques.

Les années 1970-1990 sont marquées par de grandes mobilisations internationales : contre la guerre du Vietnam, contre les dictatures latino-américaines ou l’apartheid, pour le pacifisme… C’est aussi le moment de l’affirmation de luttes sociales, auxquelles succèderont ensuite un certain désengagement, puis d’autres mobilisations où l’affiche cède le pas au web.

Nombreux sont alors les graphistes qui investissent l’affiche au service de ces causes et choisissent de mettre en accord pratiques professionnelles et engagements militants. Certains optent pour un fonctionnement en collectif, beaucoup refusent de travailler pour la publicité et revendiquent de choisir leurs commanditaires. Syndicats, partis politiques, municipalités, ONG, associations et institutions culturelles font appel à leurs services pour produire des affiches qui affirment une prise de position sur le monde.

S’appuyant sur des collections d’affiches exceptionnelles (BDIC et International Institute of Social History – IISH, Amsterdam) qui donnent à voir une histoire des engagements et des grandes luttes de l’époque par le prisme de la création graphique, Internationales graphiques met en parallèle le travail de graphistes européens et américains, tout particulièrement en Pologne, à Cuba, aux Etats-Unis, aux Pays-Bas, en Allemagne ou en France. Quels héritages revendique-t-on et quelles formations suit-on ? Comment engagement rime-t-il avec invention formelle ? Quelles circulations s’établissent au fil de ces mobilisations ? Quelles relations se nouent entre les graphistes et leurs commanditaires, dans un registre qui est surtout celui de la commande publique et associative ?

Une perspective résolument internationale apporte un éclairage inédit et stimulant sur les pratiques de la création graphique pour une période, celles des années 1970-1990, moins explorée mais tout aussi féconde que la décennie 1960, dévoilant des correspondances artistiques, des engagements communs et peut-être des « internationales », qui ont contribué à façonner notre relation à la politique et notre regard sur ses manifestations.