Aller au contenu principal
accueiltous les événements

Affichiste ! Les aventures de Michel Bouvet

29/10/19 - 11/01/20
Exposition
Médiathèque Hermeland
Rue François Rabelais
44817 Saint-Herblain
02 28 25 25 25

L’exposition propose de découvrir l’univers de Michel Bouvet en trois étapes.

La première, illustre son parcours, sa découverte de l’affiche lors d’un voyage à Prague, ses débuts de graphiste, ses créations marquantes (le logotype de la Fête de la Musique, les affiches pour les concerts de Miles Davis ou le bicentenaire de la révolution française…), mais aussi ses rencontres et les nombreuses expositions de graphisme international qu’il a organisées. Les cloisons intérieures de la salle d’exposition, s’habilleront de ces images incontournables qui valorisent la carrière de Michel Bouvet, dans une composition d’impressions fixées par des vinyles colorés.

La deuxième partie montre le cœur de son travail. Avant d’apercevoir les affiches très grands formats encadrées, un animal se révèle en anamorphose. Il fait écho au vocabulaire graphique imaginé par Michel Bouvet pour les Rencontres d’Arles, peuplé d’animaux colorés déclinés dans les rues de la ville en sculptures fascinantes. Le jeu des proportions décalées amuse Michel Bouvet.

Les affiches des Rencontres d’Arles, du Festival de La Gacilly Photo, de La Friche de la Belle de Mai à Marseille, de l’Opéra de Massy, des théâtres des Gémeaux à Sceaux, de la Pépinière théâtre à Paris ou des Treize Vents à Montpellier flattent le regard. Elles sont accompagnées d’objets graphiques qui dévoilent les coulisses et le processus de création de l’artiste : ses notes, ses esquisses préparatoires, ses dessins originaux, ses objets ayant servi pour les photographies et les tirages argentiques utilisés pour la réalisation des affiches et de leurs dérivés. 

Enfin, l’exposition s’achève sur un aspect moins connu de son œuvre mais toujours en filigrane de son parcours : la photographie. Invité sur les cinq continents pour des expositions, des conférences, des jurys ou des workshops, Michel Bouvet en profite toujours pour photographier le monde qui l’entoure. Armé d’un Hasselblad argentique panoramique et de deux autres appareils photographiques plus compacts, il est fasciné pour les paysages qu’il traverse, les rues des villes comme les paysages désertiques de l’Ouest américain mais aussi les typographies vernaculaires. L’infraordinaire de Perec n’est pas loin : capter l’habituel d’un pays, l’extraordinaire pour un autre. Une trentaine de photographies sont accompagnées de courts récits de ses voyages qui éclairent sur son rapport au monde et sur sa fascination pour les grands écrivains qu’il dit lire comme on voyage, de continent en continent.