Aller au contenu principal
accueiltous les événements

Kanji, Kana, BLine, d'André Baldinger

DANS LE CADRE DU PROGRAMME SUITE 2020

22/01/20 - 25/04/20
Exposition
La Fenêtre
27 rue Frédéric Peyson
34000 Montpellier

Horaires

Du mercredi au samedi de 15h à 19h. Fermeture exceptionnelle les 24 et 25 janvier, 26, 28 et 29 février, 27 et 28 mars 2020

Tarifs

Entrée : 3 euros gratuit pour les adhérents, les étudiants, les demandeurs d’emploi et bénéficiaires des minimas sociaux* * sur présentation d’un justificatif

Partenaires

Ministère de la Culture, Cnap, ADAGP, Copie Privée, DRAC Occitanie, Région Occitanie, Ville-Métropole de Montpellier, Département de l'Hérault

Mécénat

ESMA, écoles créatives

Commissaire d'exposition

Gaëlle Maury

Artistes

André BALDINGER

Dans le cadre du programme Suite initié par le Centre national des arts plastiques en partenariat avec l’ADAGP, La Fenêtre présente l’exposition Kanji Kana BLine, Une rencontre typographique entre le Japon et l'Occident.

Langue et écriture font partie des éléments les plus distinctifs de chaque culture. Leurs transformations, développements et adaptations racontent nos origines et notre héritage historique.

Chaque alphabet a son système et son répertoire formel propre. De toutes les écritures, le japonais est une des plus complexes et, au premier abord, des plus énigmatiques.Il n’intègre pas moins de quatre scripts distinctifs : les kanji, hiragana, katakana et du latin. Il s’écrit en vertical, de droite à gauche ou en horizontal, de gauche à droite. Avec les kanji qui viennent de Chine, le japonais intègre dans son système des signes de la plus ancienne écriture, vieille de 4000 ans, toujours en utilisation et en permanente extension. Chaque année des nouveaux kanji sont créés. Les katakana sont utilisés pour des mots, noms et expressions qui sont extérieurs à la culture japonaise, comme c’est de plus en plus le cas avec le Latin. Les hiragana pour les verbes, adjectifs, noms propres... Le tout composant un système d’écriture exceptionnellement tolérant et intrigant.

Via le projet BLine japonais-latin, l’exposition entre dans l’univers de ces deux écritures, leurs répertoires formels et leurs histoires pour mettre en évidence les recherches liées à la création de ce nouveau caractère.

Projet soutenu par le Cnap en 2012.